Compte-rendu de la commission consultative des services publics locaux du 23 septembre 2014

Mardi 23 septembre, je me suis rendu à cette commission de Viacités dont l'objet comme chaque année est de faire le point sur les transports publics de l'agglomération.

Les locaux de Viacités, immeuble situé Avenue Pierre Mandès France, seraient accessibles si ce nétait les travaux. Deux personnes en fauteuil roulant, l'unmanuel l'autre électrique , ne pouvaient accéder à l'immeuble faute de pouvoir monter sur le trotoir. Il a fallu l'aide de deux élus. Pour le fauteuil manuel, cela s'est passé sans trop de difficultés, mais pour l'autre, beaucoup plus lourd, cela a été plus hardu. Il a été nécessaire d'emprunter des planches au chantier voisin pour que la personne puisse enfin accéder au trotoir et à l'entrée de 'l'immeuble.

arrivés dans l'ascenseur, nous avons constaté que si celui ci est bien aux normes, le niveau sonore de la synthèse vocale a été réglé de façon à ce que l'on ne puisse l'entendre que dans un silence complet.
Interdit de bavarder pendant le voyage en ascenseur !

Au bout du compte nous avons pu parvenir à la salle de réunion en franchissant un certain nombres de portes peu aisées pour le passage des fauteuils roulants.

La réunion a pu se tenir sous la Présidence de Rodolphe Thomas assisté de ses vices Présidents bruno Durand, Barbara Raine et Patrick Michard.

Les questions posées l'ont été surtout par les associations d'handicapés : formations des chauffeurs, déplacement des validateurs, toutes questions récurentes...

L'un des élus a fait remarqué que les dépenses de structures de Mobisto étaient trop élevées et qu'il convenait d'y réfléchir compte tenu d'une augmentation du budget en 2013 jugée par lui anormale.
sur trois euros dépensés, Mobisto en dépenserait 1 rien que pour les frais de structures.

Le représentant de STVR nous a venté les avantages du TVR en comparaison avec le TramWay sur fer.

On nous a également promis une notice du mode d'emploi de la sonorisation des BUS qui reste peu claire pour certains d'entre nous.

Une remarque a été faite concernant l'obligation d'utiliser le validateur et surtout d'être contraint de faire renouveler sa carte de BUS dans des délais trop courts.

signalons encore que la salle de réunion n'est pas munie d'une boucle magnétique même si par ailleurs l'accoustique y est excellente.

Les associations ont beaucoup insisté pour que pour ce type de réunion, l'accessibilité soit une priorité.

Il faut souhaité que ce manque de réflexion concernant l'accessibilité reste une erreur dejeunesse et que les nouveaux élus prendront rapidement la mesure de ce problème.

La réunion commencée à 11 H s'est terminée à 13 H 30.

Rédigé par Jean Poitevin, le 28 septembre 2014.

***