Audiolib : les livres relayés par le disque

Il y a quelques jours a été lancé un nouveau support littéraire, les « Audiolib », des CD au format livre proposant la version audio de romans à succès récents.

Qu'est-ce qu'un « Audiolib »?

Un « Audiolib », marque jouant sur les mots « librairie »et « liberté », est un CD audio reprenant l'intégralité d'un roman ou d'un essai paru récemment. Née de la réunion des fonds de Hachette, d'Albin Michel et de FranceLoisirs, la société Audiolib pourra également acquérir les livres d'autres maisons d'édition (1). En témoignent les douze premiers titres de la production, parmi lesquels « Mal de pierres » de Milena Agus, lu par Sandrine Willems; « Un secret », de Philippe Grimbert, lu par l'auteur; « La Femme du Vè », de Douglas Kennedy, lu par Jean-Marc Delhausse ; « Ni d'Ève ni d'Adam », d'Amélie Nothomb, lu par Sylvie Testud ou « L'Enfant de Noé », d'Eric-Emmanuel Schmitt, lu par l'auteur. Proposés au format et au même prix qu'un livre (environ 15 €) et sous sa couverture originale, ils seront mis en place en librairie aux mêmes titre et place que leurs aînés de papier, bénéficiant des mêmes circuits de distribution.

Dans quel paysage s'inscrivent-ils?

Le concept de livre audio n'est pas nouveau, porté notamment par les excellentes productions de Gallimard ou des éditions Frémeaux, qui proposent un fonds très large de classiques et d'archives sonores dans des domaines divers (2). Audiolib propose d'offrir une nouvelle jeunesse au livre audio, avec une déclinaison inscrite dans l'actualité éditoriale des best-sellers dès leur sortie en format papier. Le programme annoncé pour 2008 comprendra 40 titres, parmi lesquels François Cheng, Philippe Claudel, Harlan Coben ou Henri Loevenbruck.

Quelles sont les perspectives de ce support?

Motivés par l'évolution récente des habitudes d'écoute, les créateurs du concept insistent sur la nécessité d'ouvrir le texte à de nouveaux médias, parmi lesquels le disque mais aussi les lecteurs de mp3, qui permettent une écoute en tous lieux. Un relais beaucoup plus présent à ce jour dans d'autres pays européens où l'écoute de livres audio en voiture ou en balade est déjà répandue. Le projet n'oublie évidemment pas les malvoyants concernés au premier chef, mais a aussi été pensé à destination de la jeunesse ou d'un public encore réticent à la lecture, qui pourront découvrir la production littéraire différemment. Le texte, porté par la voix d'un acteur, suppose d'ordinaire interprétation. Cependant, le mode choisi ici n'est pas celui d'une lecture « forte », mais au contraire « en retrait », pour permettre la liberté de l'imaginaire des audio-lecteurs.

Site à consulter :
Les éditions Audiolib
Les éditions Fremeaux
Les éditions Gallimard

Rédigé par Sabine Audrerie.

***