Compte-rendu de la réunion de la commission communale d'accessibilité de Caen du 11 octobre 2013

Comme chaque année, une réunion a été organisée par la mairie de Caen pour présenter aux associations de personnes handicapées le travail réalisé par l'équipe de la cellule handicap sur l'accessibilité de la voirie et du cadre bâti au cours de l'année écoulée.

C'est Jean et moi-même qui avons assisté à cette réunion dont voici un petit compte-rendu.

Après avoir fait un tour de table pour que chacun puisse se présenter, Madame Constantin a excusé Madame Cécile Dossou, maire adjoint en charge de la voirie. C'est donc Madame Constantin elle-même qui nous a exposé le déroulement de cette réunion puis le travail réalisé au cours de l'année écoulée.

- Les feux sonores :
Le programme d'aménagement des feux sonores a été poursuivi par la mise en place d'un équipement sur dix nouveaux carrefours ce qui correspond à la pose de 74 modules supplémentaires. Voici la liste des carrefours équipés cette année :

  • Rue de Creully
  • Boulevard Richemond
  • Rue de Paris
  • Rue de Vaucelles
  • Boulevard Leroy
  • Rue Saint-Jean
  • Boulevard Yves Guillou
  • Boulevard Weygand
  • Avenue Général Moulin
  • Boulevard Maréchal Juin

Actuellement, la ville de Caen compte 918 modules pour 138 carrefours équipés en feux sonores.

- Stationnement PMR :
13 places de stationnement pour personnes handicapées sont en cours de réalisation. Voici leur situation géographique :

  • rue du Vaugueux : 2 places,
  • rue Jean Romain : 2 places,
  • rue d'Auge : 1 place,
  • rue Fred Scamaroni : 1 place,
  • boulevard Pompidou : 2 places,
  • promenade du Fort : 1 place,
  • rue René Duchez : 1 place,
  • rue Claude Chappe : 2 places,
  • rue Nicolas Oresme : 1 place,
  • rue Leverriers : 1 place,
  • avenue Charlemagne : 1 place.

- Cheminements aménagés :
Des aménagements de cheminements ont également été réalisés au cours de l'année 2013 : Sur :

  • l'Esplanade de la Paix
  • La place fontette
  • Le boulevard du Maréchal Juin
  • La rue d'Hérouville
  • La rue du Docteur Calmette
  • La Rue du Père Sanson
  • L'esplanade Brillaud-de-Laujardière

Ces aménagements sont essentiellement des abaissements de trottoirs, des installations de bandes podotactiles et des poses de potelets empêchant le stationnement sauvage de véhicules.

Un budget de 300 mille Euros a été alloué aux travaux d'aménagement de la voirie et des espaces publics pour l'année 2013.

- Aménagements parallèles :
La régie fait de petites interventions pour faciliter la vie quotidienne des citoyens en aménageant des bordures et des quais de plain-pied.

- Projets d'aménagements de la DMO :
. Les toilettes publiques de la place Saint-Sauveur ont été rendues accessibles et des aménagements ont été réalisés sur le quartier de la Haie Vigné.
. Des conteneurs d'ordures ménagères ont été enfouis rue de la Bienfaisance (quartier de la Guérinière).

Des tests seront organisés afin de s'assurer que la circulation des personnes à mobilité réduite ne soit pas entravée. Des tests sont également prévus pour les personnes déficientes visuelles sur les nouveaux carrefours équipés de bandes podotactiles pour s'assurer de leur bonne détection à la canne.

Dans le programme d'action pour 2014, nous trouvons l'aménagement de la rue de la Pigacière, des abaissés de bordures boulevard Maréchal Leclerc, l'aménagement de la sortie de l'école rue Auguste Lechesne. Sont également prévus des cheminements rue Saint-Jean, rue Singer et rue Saint-germain.

Un problème de stationnement a été signalé par le représentant de l'APF sur les parkings de la foire internationale de Caen. Les seules places réservées aux personnes handicapées étaient inaccessibles et le personnel présent n'a rien voulu entendre. La personne n'a pas pu visiter la foire exposition.

S'agissant de l'accessibilité du cadre bâti, c'est Monsieur Chêniot qui a commencé la présentation des travaux réalisés au cours de l'année 2013. Sur les bâtiments communaux beaucoup de choses ont été accomplies. 80% des écoles aujourd'hui sont équipées pour recevoir des enfants handicapés. De même plusieurs aménagements ont été faits pour faciliter la vie des personnes âgées.

Les grandes réalisations de l'année écoulée sont :
- Un ascenseur pour l'école Viera da Silva
- Un ascenseur pour le musée de Normandie
- Un ascenseur pour le palais Ducal

Les budgets des années 2012-2013 ont surtout financé la pose d'ascenseurs. Ceux des années 2013-2014 vont davantage prendre en compte les autres handicaps notamment par la pose de boucles magnétiques dans les salles de conférence.

Puis Monsieur Touzé, chargé du cadre bâti, nous a commenté le tableau qui représente l'évolution vers l'accessibilité du parc des bâtiments communaux. Rappel de la signification des couleurs :

  • Vert = complètement accessible.
  • Bleu = accessible dans des conditions acceptable.
  • Rouge = accessible mais avec certaines difficultés.
  • Noir = totalement inaccessible.

Aujourd'hui, nous pouvons constater que 70% du tableau est en vert et bleu. Nous trouvons une majorité de bleu dans les équipements sportifs. Concernant les équipements scolaires, la couleur dominante est le vert mais il reste encore des zones rouges. C'est au niveau des équipements associatifs que le noir est encore le plus présent.

Le théâtre de Caen est actuellement en rénovation. Des travaux sont prévus afin d'en améliorer l'accessibilité. Les toilettes vont être totalement refaites et les places pour les personnes handicapées vont être mieux conçues : une personne accompagnante pourra rester aux côtés d'une personne en fauteuil roulant.

Des remarques ont été faites sur la sensibilisation du personnel d'accueil dans les administrations. Ce n'est pas toujours facile pour une personne sourde ou aveugle ou déficiente mentale d'avoir de l'aide et chaque handicap a ses propres demandes. Il est donc nécessaire de former ce personnel afin qu'il puisse répondre aux demandes propres à chaque handicap. La technologie peut aider mais actuellement elle ne peut pas remplacer l'aide humaine. Une personne déficiente visuelle aura besoin d'aide pour être guidée vers le bon guichet, tandis qu'une personne sourde non appareillée ne pourra pas profiter des boucles magnétiques et aura besoin de pouvoir communiquer avec le personnel d'accueil. Par ailleurs, une personne déficiente mentale aura besoin d'explications simples et d'une grande disponibilité d'écoute.

Le budget consacré à la mise en accessibilité du cadre bâti est depuis 2008 de 700 mille Euros par an. Il sera renouvelé pour l'année à venir.

Rédigé par Nicolas Fortin, le 22 octobre 2013.

***